NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 16/05/2011

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique                               

     

HISTOIRE

 

Débutants

Général

Mythologie – Légendes

 

Glossaire

Général

 

 

INDEX

Histoire

 

Adam et Ève

Platon

Hercule

 

Sommaire de cette page

>>> Origine de l'humanité

>>> Pensées

 

 

 

 

 

Le BANQUET de PLATON

 

Origine de l'humanité

 

 

*      Le Banquet: dialogue de Platon (427-348 ou 347 av. J.-C.) sur l'amour et la science du beau (env. 385 av. J.-C.)

*      Le mot SYMPOSIUM a été crée pour désigner le rassemblement d'un groupe de personnes par allusion au Banquet de Platon

 

 

Origine de l'humanité

 

Le Banquet de Platon, d'après le discours d’Aristophane

 

 

*      Quelle est la nature de l’homme et quelle en a été l’évolution?

*      L’espèce humaine comportait en effet trois genres: mâle, femelle, et un troisième, qui participait de ces deux autres ensembles.

*      Ce dernier était une boule d’une seule pièce, avec:

*    un dos et des flancs en cercle

*    quatre mains et quatre jambes

*    sur un cou tout rond, deux visages absolument pareils entre eux

*    mais une tête unique pour l’ensemble de ces deux visages

*    opposés l’un à l’autre

*    quatre oreilles

*    parties honteuses en double

*    et tout le reste comme cet aperçu permet de le conjecturer !

*      En s’appuyant sur ses huit membres, l’homme avaait vite, à faire ainsi la roue !

*      Leur force et leur vigueur étaient d’ailleurs extraordinaires, et grand leur orgueil.


*      Ils entreprennent l’escalade du ciel pour s'attaquer aux dieux.

*      Je crois bien, dit Zeus, que je tiens un moyen de faire, à la fois qu’il y ait des hommes et que, étant devenus plus faibles, ils mettent un terme à leur insolence.

Je m’en vais sectionner chacun en deux, et,

*    ils seront plus faibles,

*    ils seront pour nous d’un meilleur rapport, du fait que le nombre en aura augmenté.

En outre, ils marcheront sur leurs deux jambes, en se tenant droit.

Depuis les hommes et les femmes sont condamnées à errer pour trouver leur moitié d'âme.

 

 

D'après : Platon, Œuvres complètes, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1950.

 

 

 

Pensées

 

Ô humains, celui-là, parmi vous, est le plus savant, qui sait,

comme Socrate, qu'en fin de compte, son savoir est nul

Ne point savoir et croire qu'on sait:

c'est bien là la cause de toutes les erreurs auxquelles notre pensée est sujette

Voir  Pensées & humour

 

 

 

 

 

Voir

*  Adam et Ève

*  Platon