NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 28/08/2016

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique                               

     

BIOLOGIE

 

Débutants

Général

SANG

 

Glossaire

Général

 

 

INDEX

 

Biologie

 

Sang

Groupes sanguins

Hérédité

Évolution des groupes

 

Sommaire de cette page

>>> Karl Landsteiner

>>> Répartition chez les hominidés

>>> Évolution des groupes sanguins

>>> Singe

>>> Prudence

 

 

 

 

 

 

 

GROUPES SANGUINS

ÉVOLUTION, MUTATIONS

 

Que sait-on sur l'évolution à travers les âges des groupes sanguins? Notamment, quand est apparu le groupe AB?

 

Rappels

 

 

Les globules rouges, ou érythrocytes, ou hématies (diamètre 7,4 µm) permettent le transport de l'oxygène dans les capillaires sanguins. Il y en a 4 à 5 millions par millimètre cube de sang, soit 25 milliards dans un organisme normal. Les érythrocytes contiennent un pigment : l'hémoglobine, qui fixe l'oxygène et l'assemblage des protéines et sucres sur leur membrane est à l'origine des groupes sanguins.

 

  Le Journal de femmes

 

                                                                                                                                       

 

Karl LANDSTEINER (1868-1943)

Landsteiner découvre les groupes sanguins A, B et O en 1900 (Université de Vienne). Il publie ses résultats en 1901 et il reçoit le prix Nobel de médecine en 1930.

Ses premières expérimentations l'amène à distinguer trois groupes A, B et C. Le groupe C sera rebaptisé 0,  initiale de Ohne (rien ou sans, en allemand). Le quatrième groupe AB, moins fréquent, sera découvert un an plus tard.

En 1940, Landsteiner et un collègue américain, Alexander Wiener, découvrent le facteur rhésus.

Depuis la découverte du système ABO, bien d'autres systèmes de groupes sanguins ont été mis au point (36 principaux – 308 antigènes) selon la présence ou l'absence de substances antigéniques héritées à la surface des globules rouges (hématies).

Voir Contemporains

 

Source image: Your blood type and what it means

 

 

Répartition chez les hominidés

 

Ce tableau montre que les groupes sont très anciens et ont évolué durant des millions d'années.

 

Malgré quelques divergences selon les sources, il est clair que tous les groupes sanguins sont représentés chez certains singes.

 

 

 Sources: Beckman  (hommes) et Kramps (singes)

Sources: Naruya Saito and Fumi-ichiro Yamamoto 

 

Voir Hominidés (arbre phylogénétique)

 

 

 

Évolution des groupes sanguins

Une simplification donnait pour les hommes primitifs:

A en Europe,

B en Asie, et

O en Amérique du sud.

C'est peu vraisemblable, car

Il existe des ethnies isolées avec des groupes différents.

Mais

L'évolution des groupes sanguins restent bien mystérieuse. Même en étudiant la répartition actuelle (génétique des populations), aucune hypothèse sérieuse n'émerge.

Les groupes ont évolué sur au moins 20 millions d'années sans que l'on comprenne encore le but de ces groupes.

Hypothèse 1

Groupe O au départ et mutations vers A et B

En effet les vieux peuples ou les peuples isolés comme les Amérindiens ou les Esquimaux ont majoritairement du O, alors que les peuples plus récents sont plutôt en A et B majoritairement.

À l'appui de cette hypothèse, le fait que la majorité des peuples, avec le groupe O, étaient plus résistants aux maladies infectieuses.

À l'opposé le tableau ci-dessus tendrait à infirmer cette hypothèse: les singes (les plus éloignés de la branche humaine) ne portent pas de O mais sont pourvu de AB.

Hypothèse 2

Groupe AB est le point de départ. Puis A et B sont apparus à la suite de mutations, suivis par le O.

Aujourd'hui, on pense plutôt que le groupe AB est le groupe le plus récent. Moins de 5% de la population le porte et encore moins il y a quelques siècles.

Certains placent l'émergence du groupe B – antérieur au groupe AB – il y a plus de 10 000 ans. On a identifié le groupe AB sur  des momies datant d'avant Jésus-Christ et sur des squelettes vieux de 1600 à 2000 ans.

Le Suaire d'Oviedo (tissu qui aurait été appliqué sur le visage de Jésus lors de la crucifixion) présenterait des taches de sang du groupe AB.

A contrario, l'étude de tombes préhistoriques en Hongrie (-600 à -300) n'a révélé aucune présence du groupe AB.

Hypothèse Néandertal

Les Européen primitif seraient plutôt Cro-Magnon avec beaucoup de A et peu de B et un haut pourcentage de rhésus négatif.

Les Asiatiques avec beaucoup de A et de B et peu de rhésus négatif seraient plutôt Néandertal.

 

 

 

Singes?

Phylogénétique des groupes sanguins.

Les groupes sanguins sont communs à tous les primates.

Hypothèse 1

Sorte de convergence de l'évolution vers nos groupes sanguins: des espèces différentes partages des caractères communs.

Hypothèse 2

Ancêtre commun à tous les primates et transmission de caractères communs  à tous les descendants. Hérédité

Que disent les experts

Fifty-Fifty. Aucun accord à ce jour.

Données récentes sur des primates et les ancêtres humains

 

Existence des allènes A et B chez tous les primates. Ce qui semble indiquer que les singes, bien que distants dans l’évolution, partagent les mêmes bases génétiques à l’origine des groupes ABO que l’homme. 

Il existe même une zone du génome pour laquelle un humain du groupe A est bien plus proche d’un gibbon du groupe A que d’un humain du groupe B.

Ces données militent pour l'hypothèse de l'ancêtre commun. L'apparition du groupe ABO remonterait à environ 10 millions d'années.

Par contre, on ignore toujours quels sont les avantages sélectifs à l'origine de ce polymorphisme.

 

D'après: Avoir du singe dans le sang – Agnès Vernet

 

 

 

 

attention.png    Soyons prudents     attention.png

Les études sérieuses sur l'origine des groupes sanguins et leur répartition parmi les populations sont peu nombreuses et sujettes à de nombreuses discussions: religions, eugénisme, sensibilité aux maladies, mode de nutrition …

L'analyse phylogénétique des hominidés est très complexe. Elle ne se résume par simplement à l'évolution des trois allènes communs aux primates, mais à bien d'autres caractères.

 

 

 

 

Suite

*    Groupes sanguins et hérédité

Voir

*    Biologieindex

*    Cancer

*    Corps humain

*    Œil – Œil et corrections

*    Périodes de la vie humaine

Sites

*    Groupe sanguin – Wikipédia

*    Karl Landsteiner (1868-1943) et la découverte des groupes sanguins – Jean-Pierre Aymard

*    Répartition des groupes sanguins dans la population mondiale – Le journal des femmes

*    Les groupes sanguins – Cours en diaporama de 44 pages

*    Les groupes sanguins érythrocytaires rares – Institut national de la transfusion sanguine – Dr Thierry Peyrard – Pdf 75 pages avec rappels sur les groupes sanguins; la suite est destinée aux experts.

*    Avoir du singe dans le sang – Agnès Vernet – Biofutur, mensuel européen de biotechnologie

*    Human blood types … and Human evolution

*    A brief history of Human Blood Groups

*    Just how old is the AB blood type? – Forum

*    Ancestry runs deeper than blood: The evolutionary history of ABO points to cryptic variation of functional importance

*    Evolution of  Primate ABO Blood Group Genes and Their Homologous Genes – Naruya Saitou and Fumi-ichiro Yamamoto.

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/Biologie/SangEvol.htm