NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 23/11/2014

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique                               

     

  Savant – Médecin

 

Débutants

Général

Jean-Antoine VILLEMIN

 

Glossaire

Général

 

 

INDEX

 

Grands esprits

Docteur J-A Villemin

J-P Vuillemin

Généalogie

 

 

Sommaire de cette page

>>> J-A Villemin

>>> Biographie

>>> Hommage

>>> Tuberculose

>>> Antibiose & antibiotique

 

 

 

 

 

Docteur

Jean-Antoine VILLEMIN

 

-       Médecin-général du XIXe siècle.

-       Membre de l'Académie de médecine.

-       Précurseur de Koch, il montre que  la tuberculose est contagieuse.

Il est parent avec l'auteur de ce site

 

http://clendening.kumc.edu/dc/pc/villemin.jpg

06%2010%2015%20Villemin%20vignette

 

 

Homonymes

L'étude épistémologique de l'algèbre a été introduite par Jules Vuillemin (1920-2001).

Le terme antibiotique fut proposé par Jean-Paul Vuillemin (1889)

Voir Nom Villemin, Vuillemin, Guillaume…

 

 

 

VILLEMIN

Jean - Antoine

25 janvier 1827 – Prey (Vosges)

6 octobre 1892 – Paris – Inhumé à Pont du Casse (près d'Agen)

65 ans

Fraais

Vosgien

*    Médecin.

*    En 1865, il démontre la transmissibilité de la tuberculose.

*    Ses résultats seront ignorés sur le moment.

*    Il découvre que certaines bactéries peuvent s'attaquer à d'autres.

*    Son fils Paul fut également médecin.

 

*           Médecin, né à Prey dans les Vosges.

*           Il étudie la médecine à Strasbourg puis à Paris.

*           Il est diplômé en 1853.

*           Il pratique la médecine et

*           Il se livre à des recherches dans son laboratoire privé.

 

 

 

 

BIOGRAPHIE

 

*    Fils de simples paysans, il est remarqué par le curé qui assure l'école du petit village de Prey (Vosges, près de Bruyère).

*    Il veut devenir médecin, mais ses parents sont trop pauvres  pour payer les études nécessaires. Sur les conseils du curé, et l'aide de son oncle, il entre donc au service de santé militaire et deviendra professeur et médecin, directeur du Val de Grâce à Paris.

*    Ses travaux lui valurent en outre l'entrée à l'Académie de médecine, dont il fut le Vice-président, puis Président en 1893.

*    En 1865, il prouve par la méthode expérimentale la transmission de la tuberculose et affirme en conséquence que cette maladie, de nature jusqu'alors inconnue, est due à un microbe invisible avec les moyens technique de l'époque. On peut donc s'en protéger par des mesures visant à éviter la contagion.

*    Très controversée sur le moment, cette affirmation recevra une confirmation éclatante en 1882 quand Robert Koch réussit à rendre le bacille qui porte son nom.

*    Jean - Antoine Villemin partage ses dernières années entre Paris et Pont du Casse (près d'Agen) où il avait acquis une propriété et exerçait comme médecin des pauvres. Il y est enterré.

 

 

Chronologie de Jean-Antoine VILLEMIN

1827

0

*       Naissance à Prey Vosges, le 24 (ou 25?) janvier.

1840

13

*       Orphelin.

*       Il poursuit, néanmoins ses études grâce à son oncle paternel, ancien soldat de l'Empire, qui le place au collège de Bruyères.

 

 

*       Remarqué par le docteur Mougeot, vieux médecin de la ville, il acquiert auprès du célèbre naturaliste vosgien quelques notions de botanique.

1848

21

*       Après avoir obtenu le baccalauréat, il est désigné par le sort à la conscription de 1848 et affecté au 14ème de ligne.

Désigné pour accomplir sept ans de service militaire, il n'entend pas rester simple soldat et prépare le concours d'entrée d'une école de sous-officiers. Le jour du concours, il manque la diligence. Son destin bascule, il ne sera ni instituteur (son rêve de classe), ni sous-officier!

*       Il poursuit ses études au régiment, et il est muté au 37ème (ou 35?) de ligne en garnison à Strasbourg et s'inscrit à la faculté de médecine.

1849

22

*       Inscrit comme chirurgien élève à l'hôpital de Strasbourg, (17 novembre) tout en accomplissant son service militaire.

1850

23

*       Le gouvernement décide que les élèves ne pourront suivre les études car leurs frais.

*       L'aide de l'oncle n'est pas suffisante.

*       Le professeur Sée, savant botaniste, met à profit son remarquable talent de dessinateur en lui confiant des travaux rémunérateurs qui lui permettent de faire face à ses dépenses.

1852

25

*       Admis à l'École de médecine militaire de Strasbourg.

1853

26

*       Diplôme de docteur le 22 août;

Avec une thèse sur les Collections purulentes du rein.

*       Nommé aide-major stagiaire le 4 novembre.

1854

27

*       Sort premier du concours de médecin aide-major de l'école d'Application du Val-de-Grâce.

1855

28

*       Grade d'aide-major de 2ème classe le 1er janvier.

*       Deuxième de sa promotion.

*       Envoyé au 11ème régiment d'artillerie.

*       Passe 1ère classe a la fin de 1'année.

*       Va successivement au 58ème de ligne, au 5ème, puis au 7ème régiment d'artillerie.

1850

33

*       Après concours, il devient répétiteur de physiologie et professeur de médecine.

1862

35

*       Médecin-major de 2ème classe.

*       Répétiteur à 1'école de médecine militaire de Strasbourg.

*       Va ensuite à 1'hôpital militaire du Val-de-Grâce comme professeur d'hygiène, de médecine légale et de clinique médicale.

1963

36

*       Professeur agrégé du Val-de-Grâce.

*       Le médecin inspecteur Miche Levy, hygiéniste éminent, met à sa disposition un modeste pavillon pour lui servir de laboratoire d'expérimentation.

1864

37

*       Traité d'histologie humaine.

*       Présenté à l'Académie des Sciences le 5 décembre:

"La tuberculose appartient à la classe des maladies virulentes".

1865

38

*       Causes et la nature de la tuberculose.

Il démontre la virulence et la transmissibilité de la tuberculose.

1867

40

*       Médecin-major de 1ère classe.

1868

41

*       Études sur la tuberculose.

1869

42

*       De la propagation de la phtisie.

Démonstration de la propagation de la maladie par voie pulmonaire et digestive.

1870-71

43

*       Guerre de 1870-1871.

*       Grand dévouement auprès des blessés ce cette guerre dans le grand hôpital parisien.

1972

45

*       Officier d'Académie.

1874

47

*       Élu Membre à l'Académie de Médecine, le 31 mars;

Pour ses travaux, en particulier ceux portant sur la tuberculose.

1881

54

*       Rosette d'officier de la légion d'honneur.

1882

55

*       Médecin-chef du Val-de-Grâce.

*       Le célèbre bactériologiste Robert Koch (1843-1910) réussit à mettre en évidence, à cultiver et inoculer le bacille de la tuberculose.

*       Plus personne ne peut contester les découvertes et le mérite du docteur Villemin.

1885

58

*       Sous-directeur du Val-de-Grâce.

*       Puis médecin-inspecteur de 1'armée, grade équivalent a celui de général.

1887

60

*       Une commission de l'Académie de Médecine confirme (juillet 1887) les résultats du docteur Villemin et lui présente de simples remerciements tant certains chercheurs combattent les travaux du docteur.

1888

61

*       Il se trouve aux côtes de Louis Pasteur au moment où celui-ci fonde son institut contre la tuberculose.

*       Ses recherches furent décisives pour ce qui est de la connaissance de cette maladie, la tuberculose, et

*       La découverte de son bacille, par Koch (1843-1910), vint consacrer d'une façon éclatante 1'immortalité de ses expériences.

1891

64

*       Vice-président de l'Académie de médecine

dont il était prévu qu'il en soit le président en 1993.

1892

65

*       Mort à Paris au 31 rue de Bellechasse, le 6 octobre, suite à une altération brusque de sa santé

dans la même maison que le grand géomètre Monge, mort en 1818, et

où il avait pour voisins Alphonse Daudet et Gustave Doré.

*       Inhumé à Pont du Casse.

 

 

*       La ville de Bruyères (Vosges) lui a érigé un monument;

*       Paris a donne son nom a un hôpital militaire près de la gare de 1'Est – aujourd'hui détruit et remplacé par le jardin Villemin -  et

*       L'administration des Postes a imprimé un timbre à son effigie.

*       En 1992, le centième anniversaire de sa mort a été célébré à Paris, Prey et Pont du Casse.

 

 

Publications

-       Villemin, sa vie, son œuvre -  Ch Jamet – Vigné - 1936

-       Études sur la Tuberculose; Preuves Rationnelles et Expérimentales de sa Spécificité et Son Inoculabilité. Paris: J. B. Bailliere; 1868

Biographie d'après le livre les hommes célèbres des Vosges – P. Heili

et la thèse de doctorat en médecine par Agnès Moulin-Pontecaille (2004)

– J.A. Villemin – Son rôle dans la reconnaissance de la contagiosité de la tuberculose

 

ENGLISH CORNER

 

Villemin, Jean Antoine

 

*    Physician, born in Vosges, France.

*    He studied medicine in Strasbourg and Paris, where he received his MD in 1853.

*    He practised medicine in Paris, and in his spare time carried out research in his private laboratory.

*    He discovered that tuberculosis is a contagious disease (1865), but his results were ignored at the time.

*    He also discovered that certain bacteria could attack other bacteria, for which he created the term antibiotic.

 

 

 

 

 

HOMMAGE

 

Docteur JEAN-ANTOINE VILLEMIN

Hommage prononcé en 1992

lors du centenaire de sa mort

Auteur

Maire de Pont du Casse

M. Fongaro

 

*     Il y a 100 ans, le 3 octobre 1892, mourrait à Paris le médecin général Jean -Antoine Villemin.

*     Vice-président de l'Académie de médecine, officier de la légion d'honneur, il ne devait ses titres, les honneurs reçus, la renommée dont il était entouré qu'à son mérite personnel, à sa ténacité et a son ardeur au travail.

 

*     Il est né à Prey, le 25 janvier 1827, dans une famille de modestes cultivateurs.

 

*     Jean - Antoine a 9 ans quand son père meurt. Cette disparition met la famille dans une situation difficile.

*     Malgré cela, aidé par son oncle, cet élève doué peut suivre les cours à l'école de latinité de Bruyères. Il veut être instituteur, se prépare au baccalauréat, ses résultats scolaires justifient cette ambition.

 

*     L'âge de la conscription arrive, sept années de service militaire à effectuer, il n'entend pas rester simple soldat et prépare le concours d'entrée d'une école de sous-officier.

*     Le jour du concours, il manque la diligence. Son destin bascule, Villemin ne sera ni instituteur, ni sous-officier.

 

*     Confiant dans sa puissance de travail et obéissant sans doute à des aspirations profondes, il décide de se tourner vers la médecine.

*     Il réussit à obtenir une permutation et rejoint un nouveau régiment à Strasbourg.

 

*     En novembre 1849, il est inscrit comme chirurgien élève à l'hôpital militaire d'instruction de Strasbourg, tout en accomplissant son service militaire.

 

*     Cinq mois plus tard, le Gouvernement décide que les élèves ne pourront poursuivre leurs études qu'à leurs frais. Villemin a certes le plus vif désir de poursuivre ses études mais il n'en a pas les moyens. L'aide de son oncle n'est pas suffisante. Ce décret gouvernemental est une catastrophe.

 

*     Cependant, les  cinq mois qui se sont écoulés depuis son arrivée ont suffit à le faire distinguer par le docteur Fee. Ce savant botaniste qui a remarqué son ardeur au travail, ses dons d'observateur et de dessinateur, l'associe à ses recherches.

*     Ces travaux lui procureront les ressources financières nécessaires qui lui font défaut.

 

*     En 1853, il obtient son doctorat en médecine, puis entre, après concours, à l'école d'application du service de santé du Val de Grâce.

*     Lauréat de sa promotion à l'issue du concours de sortie, il commence véritablement une carrière de médecin qui durera 31 ans.

 

*     La célébrité du docteur Villemin commence en 1863, lorsqu'il débute ses travaux sur la tuberculose.

 

 

*     En cette période du XIXe siècle, la tuberculose est un fléau social par excellence. Elle frappe chaque année 200 000 personnes. Son origine est attribuée par l'observation clinique au surmenage, aux refroidissements, aux excès de travail. En un mot, c'est un mal de misère frappant les milieux populaires.

 

*     Quelques mètres carrés d'un laboratoire qu'il a réussi à se faire concéder lui suffisent, après de nombreuses expériences, à se forger une conviction:

la tuberculose est

un mal contagieux transmissible

 

*     Il vient lire le 5 décembre 1865 à l'Académie de médecine, une note ayant pour titre "cause et nature de la tuberculose" dans laquelle il résume l'ensemble de ses travaux et affronte inlassablement les indifférents et les détracteurs.

*     La lutte pour imposer sa découverte durera jusqu'en 1865 car il bouleverse les doctrines en cours.

 

*     Entre temps, sa conduite auprès des cholériques du Val de Grâce pendant l'épidémie de 1866 lui vaut d'être nommé chevalier de la légion d'honneur.

*     Dès lors, sa carrière se poursuit brillamment, les honneurs, les récompenses se succèdent:

 

-        il est officier d'Académie en 1872

-        élu à l'Académie de médecine en 1874

-        il reçoit la rosette d'officier de la légion d'honneur en 1881

-        il est nommé médecin-chef du Val de Grâce en 1882

 

 

*     Au cours des vingt-deux années passées au Val de Grâce, il aura contribué à former vingt-deux promotions de médecins militaires.

 

*     La fin de son professorat a été marquée par une très grande satisfaction quand le 24 mars 1882 le célèbre bactériologiste Robert Kock réussit à mettre en évidence, à cultiver puis inoculer le bacille de la tuberculose.

 

*     17 ans plus tôt, Villemin avait démontré l'existence d'un agent transmissible et spécifique de la tuberculose. Plus personne ne pouvait désormais contester la découverte et les mérites du docteur Villemin.

*     Promu médecin inspecteur en 1885, puis médecin inspecteur général la même année, mais avec une santé qui commençait à fléchir, il prend la décision de quitter cette armée qu'il aime profondément pour exercer dans le civil.

 

*     Il est élu Vice-président de l'Académie de médecine en 1891.

*     Une altération brusque et rapide de sa santé en janvier 1892 le retiendra loin de cette société illustre qu'il aurait du présider en 1893.

 

*     Il meurt à Paris le 3 octobre 1892 en laissant un fils qui portera dignement son nom dans la carrière chirurgicale Paul Villemin.

 

*     Son fils unique, Paul, devint chirurgien des Hôpitaux de Paris et s'illustre en de nombreux domaines de la chirurgie générale et infantile.

 

 

 

Cher Monsieur,

 

Je me nomme Alexandre Fongaro et j'habite à Pont du Casse (et non Pont de Casse), en Lot et Garonne, commune dont mon grand père est maire depuis 1965 et qui compte beaucoup pour moi.

J'ai toute les semaines l'occasion de voir la tombe de votre oncle et je tiens à vous dire que l'école élémentaire du village s'appelle: Jean Antoine Villemin en l'honneur de cet homme qui a fait beaucoup pour la médecine et qui aimait beaucoup notre village.

Je suis très heureux d'avoir rencontré votre site et je vous adresse mes plus respectueuses salutations ainsi que celle de la commune de Pont du Casse.

 

Alexandre Fongaro

 

 

 

TUBERCULOSE

 

Tuberculose ou Phtisie

*  Connue depuis l'Antiquité.

*  Laennec (inventeur du stéthoscope) en donne une description vers 1800.

*  Jean - Antoine Villemin en découvre l'aspect contagieux en 1865

*  Robert Koch isole le bacille en 1882.

 

Vocabulaire

Microbe

*    Tous les organismes invisibles sans le microscope.

*    En particulier les bactéries et les virus qui sont procaryotes (le noyau n'a pas d'enveloppe spécifique).

Germe

-         synonyme de microbe.

Micro-organisme

-         synonyme de microbe.

-         tend à remplacer le mot microbe.

Bactérie

*    Organisme unicellulaire.

*    Longueur de 0,3 à 100 µm.

Bacille

*    Bactérie ayant la forme d'un bâtonnet.

Virus

*    Tous les micro-organismes infectieux.

*    Invisibles au microscope optique.

*    Longueur de 10 à 300 nm.

 

Voir Eau de mer / DicoCulture

 

 

 

 

 

Jean-Paul Vuillemin (1861-1932)

Mycologue français, né à Docelles (Vosges).

Professeur d'histoire naturelle à l'université de Nancy.

C'est lui qui est à l'origine des mots: antibiose et antibiotique (1889). Une polémique et des erreurs sur cette origine sont souvent commises. Ci-dessous, une synthèse.

 

 

 

ANTIBIOSE & ANTIBIOTIQUE

 

Paul Villeminfils unique de Jean-Antoine, chirurgien des hôpitaux de Paris, a succédé dignement à son père.

 

Jean-Paul Vuillemin a conduit des études intéressantes en microbiologie. Il mit en évidence des phénomènes d'antagonisme en culture entre deux espèces microbiennes dont l'une entravait le développement de l'autre. Par opposition au phénomène déjà connu de " symbiose " dans lequel deux espèces favorisent mutuellement leur développement, il  proposa en 1889, pour ce nouveau  phénomène biologique, le terme d'"antibiose

 

Alexander Fleming (1881 – 1966),  prix Nobel de médecine (1945) découvre en 1928 l'effet inhibiteur du champignon penicillum notatum sur une culture de staphylocoques. Ce phénomène d'antibiose sera utilisé en thérapeutique à partir de 1940 sous forme de d'un médicament  nommé Pénicilline, actif sur divers microbes mais pas sur celui de la tuberculose.

 

 Selman A. Waksman (1888 – 1973), prix Nobel de médecine (1952), découvre en 1943 la Streptomycine, premier médicament actif sur le bacille de la tuberculose. Waksman propose pour la Streptomycine, en raison de son action d'antibiose microbienne  la dénomination de " médicament antibiotique". Le terme s'appliquera rapidement, sous la forme raccourcie d'antibiotique à tous les autres médicaments à effet semblable (pénicilline et produits à découvrir ultérieurement).  

 

 La polémique Jean-Paul Vuillemin & Selman A. Waksman est donc vaine:
au premier revient l'antibiose, au second son dérivé: antibiotique.

 

 

Voir sites de référence: La découverte des antibiotiques /

Jean-Paul Vuillemin: l’inventeur nancéien du concept d’antibiotique par Alexandre Klein

 

 

 

 

Suite

*       Villemin – Généalogie

Voir

*       Gérard Villemin - Auteur de ce site

*       À quoi tient la vie

*       Bactéries

*       Biologie – Index

*       Contemporains

*       Probabilité de l'apparition de la vie

*       Sciences – Index

Sites

*       Jean-Antoine Villemin (histoire de la santé) – Bref CV / Bibliographies / Portraits

*       Hommage à Jean-Antoine Villemin par Jean-Jacques Ferrandis

*       Docteur Villemin à Bruyères

*       Orbituary of Jean-Antoine Villemin (Nécrologie)

*       Jean-Antoine VILLEMIN – Wikipédia

*       Hommage à Villemin – Jean-Jacques Ferrandis – 1992 – Société française d'histoire de la médecine

 

*       Villemin, Koch & Contagion

*       La pneumo-phtisiologie

*       Jardin Villemin - Paris.fr

*       La bataille de la tuberculose, une lutte "exemplaire"

*       The history of the term 'tuberculosis'

*       The history of human tuberculosis

*       Brief History of Tuberculosis

 

*       Biography.net - la biographie de tous les personnages célèbres de tous les temps!!!

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/Esprit/Villemin.htm