NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 23/02/2016

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique                               

     

Animaux

 

Débutants

Général

Soie et vers à Soie

 

Glossaire

Général

 

INDEX

 

Biologie

 

Sciences

 

 

Sommaire de cette page

>>> Approche

>>> La soie

>>> Araignée

 

 

 

SOIE et VERS à SOIE – Approche

 

1 km = 1 000 m

Longueur que peut même dépasser le fil à soie d'une seule chrysalide.

 

La soie est l'étoffe faite avec la soie produite par

la chenille du bombyx du mûrier, ou ver à soie.

 

 

Fabrication du fil à soie

 

*      Tout part de minuscules vermisseaux noirs.

*      Ils changent d'enveloppe plusieurs fois en un mois et multiple leur poids par dix mille.

*      Gavé de feuille de mûrier ils entreprennent quatre mues successives.

*      Ils deviennent des vers fileurs: leurs glandes  sécrètent un filament de fibroïne enrobé de séricines appelées grès et qui sert à fabriquer le cocon.

*      Une fois le cocon achevé, le ver se mue en chrysalide.

 

Sort de la chrysalide

 

Naturel

*      La chrysalide produit un liquide qui, ramollissant le grès, lui permet de sortir du cocon sous la forme d'un papillon.

*      Le trou rend le fil du cocon inutilisable  

 

Sacrifice

 

*      La chrysalide est ébouillantée.
Elle meurt dans le cocon en laissant intact le fil du cocon.

 

 

Anglais: Silkworm

 

LA SOIE (Silk)

 

Fils de soie: brins (ou bouts) de grande longueur, de 400 à 1 200 mètres.

Ver à soie: bombyx mori

Bave: constituée de deux veines de protéine à haut degré d'ordre, la fibroïne, accolées par un ciment constitué de séricine, protéine à faible degré d'ordre, donnant le grès; d'où le nom de soie grège.

Élaboration du fil de soie: trois étapes:

*    sériciculture de l'élevage du ver à soie jusqu'à la production du cocon;

*    filature ou tirage, dévidage du fil continu, contenue dans le cocon;

*    moulinage pour régulariser le fil de soie; et

*    décreusage pour éliminer le grès

 

Filature: nécessité de ramollir le grès; cette colle qui les spires du cocon et d'éliminer les premières couches irrégulières des spires.

Titre: les baves élémentaires sont réunies pour former un seul fil. La grosseur ou titre est fonction de la quantité de baves réunies.

Écheveau: le fil est récupéré en écheveau sur un dévidoir (guindre).

Moulinage: régulariser le fil, le purger des impuretés et lui donner le torsion augmentant sa résistance.

Décreusage: élimination du grès qui enrobe les filaments de fibroïne. Action d'un bain d'eau savonneuse à 90°C.

Section triangulaire des filaments de la soie décreusée: réflexion de la lumière particulière qui caractérise l'aspect soyeux.

Voir Triangles

 

Source: livre en référence pages 540 et 541

Araignée

Le fil d'une toile d'araignée présente une résistance remarquable, plus grand que celle de l'acier à section identique. Elles peuvent avoir plusieurs centaines de mètres. L'araignée compte sur le vent pour atteindre un point d'ancrage.

On l'utilise dans la fabrication des casques et des gilets pare-balles; ou encore, pour sa finesse, comme réticule dans les instruments d'optique.

 

 

 

 

 

Voir

*           BiologieIndex

*           Ères géologiques

*           Espèces

*           Mammifères

*           Matériaux granulaires – Sable

*           Myriapodes

*           Fibres textiles

Diconombre

*           quatre

*           mille

*           dix mille

Livre

*           Dictionnaire encyclopédique des matériaux – Emilian KollerDunod / Usine nouvelle – 2008 

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/aScience/Botanique/Soie.htm