NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 25/06/2018

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique         Brèves de Maths    

            

SAVOIR

 

Débutants

Général

Intelligence

 

Glossaire

Général

 

 

INDEX

 

Enseignement

 

Logique

Bon en maths ?

Intelligence humaine

Intelligence artificielle

Raisonnement

Français et maths

Quants (finance)

Méthode Singapour

 

Sommaire de cette page

>>> À la naissance

>>> Les quatre niveaux de savoir

>>> les sept capacités humaines

>>> Les sept niveaux d'intelligence

>>> les neuf niveaux d'intelligence

>>> Intelligence – Évolution

>>> Intelligence – Les formes d'intelligence

 

 

 

 

Oui ma chère, ce chien a de l'intelligence pour deux.

– Je vois, c'est pour cela que vous l'avez acheté.

L'intelligence est caractérisée par la puissance indéfinie de décomposer selon n'importe quelle loi et de recomposer en n'importe quel système.

Bergson (1907)

L’intelligence est la capacité de résoudre des problèmes nouveaux.

Édouard Claparède (1873-1940 médecin français)

Il faut parfois une grande intelligence pour ne pas comprendre.

Baltasar Gracian y Morales (vers 1600)

Voir Pensées & humour

 

INTELLIGENCES

 

Peut-on définir l'intelligence humaine?
Existe-t-il différentes sortes d'intelligence?

 

Au départ …

1975 : colloque à l’abbaye de Royaumont (Val d’Oise), rencontre entre deux psychologues du développement qui s’expliquent leur théorie de l’acquisition du langage chez l’enfant:

*      Jean Piaget (1896-1980), suisse de 79 ans.
Structuralisme : le langage, comme le calcul, s’acquiert par étapes et l’intelligence se développe progressivement en interaction avec le monde extérieur, notamment via l’éducation et la culture.

*      Noam Chomsky (né en 1928), américain du MIT qui a 47 ans.
Innéisme et grammaire générative : le langage est une capacité innée, inscrite dans le cerveau humain.

Ce débat a été décisif et a mené à de nouvelles voies de recherche sur les capacités cognitives précoces chez le bébé, appliqué au langage et aux nombres.

 

 

NIVEAUX DE SAVOIR

 

*    En 1972, Dreyfus distingue quatre catégories d’activités intelligentes.

 

1er niveau

Explicite

et indépendant de tout contexte.

*    Routine mécanique

*    Traduction mot à mot

2e niveau

*    Formalisation possible

*    Jeux calculables comme le morpion, les problèmes de géométrie

3e niveau

Approche explicite impossible.

Dépendance du sens, du contexte.

*    Formalisation possible mais de taille tel qu’il faut procéder autrement : méthodes empiriques, heuristiques (expert, neuronique)

*    Cas du jeu d’échecs

4e niveau

*    Langages naturels, traduction

 

 

*  Cette dichotomie oppose une barrière naturelle (le mur du savoir) à une stratégie de réussite progressive

*  Certains pensent que cette frontière n’est pas infranchissable, comme ne l’était pas le mur du son.

*  C’est une affaire de moyens, de puissance de calcul, de possibilité de modélisation

 

 

 

Les sept capacités humaines

 

*  En 1980, le psychologue américain Howard Gardner développait la théorie des intelligences multiples. Aujourd'hui (mars 2015), cette théorie est validée par les neurosciences et l'imagerie cérébrale.

*  Sept sortes d'intelligences ont été identifiées:

*       logico-mathématiques;

*       verbale et linguistique;

*       visuelle et spatiale;

*       interpersonnelle (sociale);

*       intra-personnelle liée à l'introspection;

*       musicale; et

*       corporelle – kinesthésique, liée à la sensation des mouvements.

*  Chacun, selon ses gènes et sa culture, est doté d'une dose de chacune.

*  Inutile de préciser que le test du QI ne rend pas compte de cette diversité.

 

 

 

Les sept niveaux d'intelligence

 

1.    Intuitive: capacité instantanée à apprécier le sens, les valeurs, éthique et décider en conséquence;

2.    Relationnelle: écoute, empathie;

3.    Émotionnelle: contact, relations, affirmation de soi;

4.    Stratégie: capacité à faire des projets et à organiser;

5.    Rationnelle: expertise, recul, synthèse;

6.    Intérieure: qualité de vie, démarche holistique; et

7.    Spirituelle: ma conduite personnelle, ma destinée.
 

 

 

Les neuf niveaux de Gardner

 

 

Howard Gardner, professeur de psychologie cognitive à Harvard

Les formes de l'intelligence (1983)

Il distingue sept types d'intelligence, plus deux.

 

8.    Intelligence logico-mathématique
capacité à résoudre des problèmes

9.    Intelligence linguistique (ou verbale)
capacité à convaincre

10. Intelligence intrapersonnelle
capacité à l'introspection, à se critiquer

11. Intelligence interpersonnelle
capacité à comprendre les autres

12. Intelligence visuo-spatiale
Vision de l'espace

13. Intelligence naturaliste
Capacité à organiser, à trier, à classifier

14. Intelligence musicale
Doué en musique

15. Intelligence kinesthésique
Doué pour la gestuelle, les travaux minutieux

16. Intelligence existentialiste
Philosophe du sens
  

 

Pour poursuivre

De nombreux sites Internet exploitent ces notions, surtout ceux destinés à la formation de type coaching.

Dans les années 1980/90, le summum des stages dirigeants consistaient à développer  l'intelligence intuitive, considérée comme le plus élevé des sept niveaux de l'intelligence. Le constat était le suivant: une grande majorité des dirigeants sont issus d'écoles plutôt centrées sur les maths et le rationnel. Ils n'utilisent qu'une partie de leur cerveau. Dans un monde de plus en plus complexe, il était nécessaire de les entraîner à développer le lobe intuitif de leur cerveau (celui des artistes) pour prendre des décisions justes et rapides. Celles qui font la différence pour être réactifs et gagner.

À la même époque, une démarche cousine se répandait: comment faire face au monde complexe sans s'embourber dans le magna des possibles? Réponse: une vision holistique: capacité à appréhender les situations comme un tout, une globalité, sans avoir à faire une revue de détail.

En 2013, les cabinets de coaching sont toujours très actifs. Sans doute à bout de compréhension rationnelle, certains DRH cherchent des solutions originales, notamment à base d'ésotérique. Ces gestionnaires de ressources humaines feraient appel à la graphologie,  la cartomancie (tarots) et autres inventions comme la captation des vibrations du cerveau.

Voir Dossier de l'Express du 9/1/2013 sur les Ressources (si peu) humaines
qui cite: DRH, le Livre noir de Jean-François Amadieu qui pointe les dérapages d'une profession en crise.

Intelligence humaine et intelligence artificielle

 

Intelligence – Évolution

Intelligence vient du latin intellegentia signifiant entendement, capacité à s’ouvrir à l’idée.

Au temps de Descartes : être intelligent signifiait recevoir l’évidence. Ouvert à la compréhension. Contraire de bête.

Au XXe siècle : l’intelligence devient un ensemble d’aptitudes comme la faculté d’effectuer des opérations mentales, calculer, prédire, comprendre, etc.

Alfred Binet (Sorbonne) tente de comprendre pourquoi certains enfants ne suivaient pas à l’école. Il fonde son échelle du QI qui, de facto, accrédite l’idée que l’intelligence est inégalement répartie entre humains.

Le séquençage du génome à partir de 2003, les scientifiques s’aperçoivent que seule une petite partie du génome différencie les humains. Le gène de l’intelligence n’existe pas.

Depuis les années 1980, on sait même que le cerveau peut faire preuve d’une grande plasticité sous l’effet de l’expérience, de l’éducation, de l’accomplissement personnel et de l’affect.

 

 L’intelligence humaine est un processus, un échange constant entre l’extérieur  et notre cerveau qui s’accommode, s’adapte, assimile puis intègre le résultat de son adaptation.

Aujourd’hui les ordinateurs sont capables de simuler des processus intelligents. Le développement recherché en ce domaine consiste à disposer de machines en mesure de s’auto-réparer, de modifier son propre programme.

Trois niveaux d’intelligence artificielle (IA) :

*      IA faible, ce dont les machines sont capables actuellement (2017)

*      IA forte capable de détecter et réparer ses erreurs, et

*      IA superintelligente, ultimement capables de créer des œuvres artistiques.

Comment se comporter alors ? Arriver à exploiter le potentiel émancipateur des machines, contre l’uniformisation des conduites.

Si l’IA pouvait être source de joie et d’envie de vivre face à la dépression, ce serait là un véritable progrès pour l’humanité.

D’après Catherine Malabou, philosophe – Université de Kingston (Royaume –Uni)

– Interviewée par Claire Chartier – L’express – 01/11/2017

Son livre : Métamorphose de l’intelligence – PUF – 2017

 

 

Intelligence – Les formes d'intelligence

 

Selon Platon les nombres existent en tant que tels. Aujourd’hui, la majorité des mathématiciens estiment qu’effectivement les mathématiques sont d’une nature différente des autres modes d’expression humaine. Les mots, le vocabulaire sont inventés et n’ont pas une existence sous-jacente. Une œuvre artistique encore moins : elle est inventée et non découverte.

Cependant, certains biologistes et cogniticiens prétendent que le nombre 2, par exemple, a été inventé à force de voir deux oreilles, deux mains.

La question est d’ordre philosophique et reste débattue.

 

À l’origine sont les mots et les nombres. Aristote développe la logique à partir des mots en tentant de montrer que les mots sont aussi précis que les chiffres ; Platon privilégie les chiffres. Il affirme également que le monde est divisé en deux : le monde sensible et le monde intelligible.

La philosophie, en visant la rigueur du raisonnement sans les chiffres, représente un niveau d’abstraction supplémentaire.

Qu’est-ce que l’intelligence humaine et comment intervient l’intelligence artificielle ? Ce nouveau domaine d’action des ordinateurs induit une véritable révolution de la pensée et surtout une mutation de l’organisation de notre monde, social comme professionnel.

 

L’intelligence artificielle d’un ordinateur n’a pas de conscience. AlphaGo ne se demande pas s’il est content d’avoir gagné.

Autrefois, on parlait de l’intelligence qui consistait essentiellement à être bon en mathématique et en logique. Maintenant, on parle des intelligences (émotionnelle, artistique, de l’espace ...).

Paradoxe : l’IA va remplacer la seule forme d’intelligence que l’on considérait comme la seule valable il y a cinquante ans. Celle utilisée pour résoudre les questions logico-déductives. Reste les autres, car l’ordinateur peut découvrir mais certainement pas inventer, car un ordinateur est à 100% rationnel. Ce qui intervient dans la pensée inductive, comme l’intuition ou l’imagination, n’est pas programmable,

Tout ce qui est répétitif, même sophistiqué, est en voie de mécanisation. Les métiers qui résisteront sont ceux qui continueront à ajouter de la valeur, les métiers de la création.

La géométrie et l’algèbre deviendront des sciences mortes. Toutefois, leur enseignement restera utile pour développer la créativité comme ce fut le cas pour tous les savants d’avant les ordinateurs.

La puissance des ordinateurs, de l’IA, des groupes industriels (GAFA) font peser une menace existentielle sur notre société. L’humanisme numérique consisterait à récréer un corpus de principes de long terme adapté aux enjeux actuels. Ce n’est pas encore trop tard ; le code de la route a bien été créé après l’avènement des voitures.

 

D’après Luc de Brabandere, philosophe et mathématicien – Expert auprès du Boston Consulting Group

– Interviewée par Matthieu Scherrer – L’express – 01/11/2017

Son livre : Homo Informatix – Le Pommier – 2017

 

 

 

 

 

Suite

*    Intelligence artificielle

*    Intelligence et arts libéraux

*    Robots

*    Puissance de calcul machine / homme

Voir

*    Étudiants

*    Mémoire

*    QI

*    GAFA

Sites

*    Théorie des intelligences multiples – Wikipédia

*    La théorie des intelligences multiples d'Edward Gardner

*    Howard Gardner : l'intelligence au pluriel – Entretien par Christian Delacampagne – La recherche décembre 2000.

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/aEnseign/Intellig.htm