NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 04/05/2018

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique   Brèves de Maths

     

BIOGRAPHIE

 

Débutants

Général

Paul ERDÖS

 

Glossaire

Général

 

 

INDEX

 

Contemporains

 

Savants

 

 

Sommaire de cette page

>>> Paul Erdös

>>> Biographie

>>> Nombre d'Erdös

 



image021

 

 

 

Paroles d'Erdös

Un mathématicien est quelqu'un qui prenant

une tasse de thé est capable d'en faire une théorie.

 

C'est comme demander pourquoi la 9e symphonie de Beethoven est belle. Si vous ne savez pas pourquoi, personne ne pourra vous le dire. Je sais que les nombres sont beaux. S'ils ne le sont pas, rien ne l'est.

Why are numbers beautiful? It's like asking why is Beethoven's Ninth Symphony beautiful. If you don't see why, someone can't tell you. I know numbers are beautiful. If they aren't beautiful, nothing is.

Voir Pensées & humour / Citations

 

 

Paul Erdös

1913-1996   83 ans

 

*              Mathématicien hongrois.

*              Spécialiste de la

*       théorie des nombres

*       combinatoire

*       théorie des graphes

 

*              Il fut essentiellement un résolveur de problèmes et non un théoricien.

*              Son idéal: trouver une solution élégante et non pas une suite complexe de déductions.

*              Mathématicien excentrique et itinérant. Il s'installe volontiers chez ses amis mathématiciens. Il dépense l'argent qu'il gagne pour récompenser des étudiants ou les personnes qui réussissent à résoudre les problèmes qu'il pose.

*              En produisant toute sa vie, il infirme la célèbre phrase de Hardy qui prétend que les mathématiciens ne sont prolifiques qu'avant cinquante ans. Huit ans après sa mort on continuait à publier ses écrits posthumes.

 

 

 

 

1913

0

Naissance à Budapest (Hongrie).

Son père et sa mère sont professeurs de mathématiques.

1920

7

Son père rentre de six ans de captivité en Sibérie.

1930

17

Université de Budapest. Admis bien que Juif, en tant que lauréat à un concours international.

1932

19

Démontre de manière élégante le postulat de Bertrand (il existe toujours un premier entre n et 2n).

1934

21

Doctorat es sciences.

Post doctorat à Manchester  (exil en tant que Juif).

Cambridge: rencontre avec Hardy  et aussi Ulam avec lequel il deveindra ami.

1938

25

Fellowship à Princeton où son contrat ne sera pas renouvelé (non conforme aux règles de l'établissement).

1941

28

Distrait, il se fait arrêté par le FBI et ce fait restera dans son casier judiciaire.

1943

30

Université de Purdue (Indiana)

1949

36

Trouve, avec Atle Selberg, une solution simple pour démontrer le théorème fondamental des nombres premiers.

Quantité de premiers  tend vers

Selberg publie seul et gagne la médaille Fields. Erdös est au-dessus de cela!

1951

38

Prix Cole de la Société de Mathématique Américaine en référence à ses nombreuses publications. Ce prix lui fait justice pour le théorème des nombres premiers (papier de 1949).

1952

39

Université de Notre-Dame (Indiana). Il y est libre de faire les recherches qu'i souhaite.

1954

41

Le Maccarthisme sévit aux États-Unis: chasse aux communistes. Erdös est suspect.  De retour d'Amsterdam, l'immigration lui signifie qu'il est non grata en Amérique.

Les dix années suivantes, il les passe principalement en Israël.

1963

50

Il obtient un visa pour les États-Unis.

Il est itinérant et s'installe chez ses amis, notamment chez le mathématicien Ronald Graham.

1971

58

Mort de sa mère avec laquelle il avait partagé ses déplacements depuis 1964.

1984

71

Prix Wolf.

1996

83

Décès à Varsovie (Pologne) dans sa chambre d'hôtel.

 

 

Publications: nombre d'Erdös

Erdös aimait à coopérer avec ses contemporains. Il a plus de 1500 publications à son actif. Un amusement consiste à savoir qui a écrit avec lui ou avec ceux qui ont écrit avec lui. C'est le nombre d'Erdös qui précise la distance entre Erdös et d'autres auteurs.

*    1 – Erdös: caractérise un auteur qui a écrit un article avec Erdös, lui-même;

*    2 – Erdös: auteur qui a écrit avec un auteur de rang 1. Par exemple, Einstein fut un auteur: 2 – Erdös;

*    3 – Erdös;

*    Etc.

*    7 – Erdös: nombre d'Erdös considéré comme maximum.

Voir Phénomène du petit monde

 

 

 

 

 

 

Index

Erdös

*    Conjecture d'Erdös-Strauss sur les équations diophantiennes

*    Conjecture sur les écarts (discrepancy)

*    Constante de Copland-Erdös

*    Couples d'Erdös

*    Densité de premiers

*    Nombre de Liouville-Erdös

*    Problème du mariage heureux

*    Produit de consécutifs et puissances

*    Publications

*    Quantité de partitions

*    Suite de nombres

*    Suite de Smarandache

Aussi

*    Contemporains (Années1900)

*    GéométrieIndex

*    JeuxIndex

*    Multimédia et informatiqueIndex

*    Puissance Index

Livre

*    The man who loved only numbers (Erdös) – Paul Hoffman – Fourth Estate London – 1999

*    The Man Who Loved Only Numbers – Chapter one

Site

*    Paul Erdös – Les Mathématiques.net (fr.)

*    Paul ErdosChronoMath – Serge Mehl

*    Paul Erdös – Mac Tutor (en.)

*    Paul Erdös, mathematical genius human (in that order) – Joshua Hill – 2004 – 18 pages pdf: vie et développements mathématiques

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/aBiograp/Erdos.htm