NOMBRES - Curiosités, théorie et usages

 

Accueil                           DicoNombre            Rubriques           Nouveautés      Édition du: 23/01/2016

Orientation générale        DicoMot Math          Atlas                   Références                     M'écrire

Barre de recherche          DicoCulture              Index alphabétique                               

     

Calculs avancés

 

Débutants

Calcul

SOMMES

 

Glossaire

Opérations

 

 

INDEX

CALCUL 

Introduction

Progression arithmétique

Progression géométrique

 

Sommaire de cette page

>>> Nombres consécutifs

>>> Triangulaires et factorielles

>>> Pairs et impairs

>>> Écart constant 

>>> Cas général 

>>> Propriétés 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SUITE ARITHMÉTIQUE

ou

PROGRESSION ARITHMÉTIQUE

 

Calcul  de la somme  de nombres consécutifs

ou séparés par le même écart.

La somme est nommée: série arithmétique.

 

Curiosité: premier cas de progression arithmétique entre carrés

Voir Carrés en progression / Pépite / Nombre 24

Anglais: Arithmetic progression, common difference

Voir  Moyenne arithmétique / Suite et Série

 

 

Approche

 

*      Quand je compte 10, 20, 30 … j'ajoute 10 à chaque fois: cette suite de nombres est en progression arithmétique.

*      Le nombre ajouté (ici 10) est appelé la raison de cette progression.

 

Pensez à: Dans la troposphère la température diminue à raison de 5 à 6degrés par kilomètre.

 

 

 

NOMBRES CONSÉCUTIFS

 

*       Quand je compte 1, 2, 3 … j'ajoute 1 à chaque fois: cette suite de nombres est en progression arithmétique. Quelle est la somme d'une telle suite de nombres entiers?

 

Astuce de calcul

T =

1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 + 8 + 9

T =

9 + 8 + 7 + 6 + 5 + 4 + 3 + 2 + 1

2 T =

10 + 10 + 10 + 10 + 10 + 10 + 10 + 10

2 T =

9 x          10

T =

9 x            5

On remarque: T =

9 x      ( 9 + 1 ) / 2

 

Méthode générale

 

1 + 2 + 3 + ... + n = n ( n + 1 ) / 2

 

Ce sont les nombres triangulaires

 

Voir Somme de 1 à 100 et Gauss / Méthode de calcul et démonstration / Carrés magiques

 

 

 

Rapprochement

Nombre Triangulaire

 

Somme

Factorielle

 

Produit

T  = 1 + 2 + 3 +...+ n

    = n (n + 1) / 2

F  = 1 x 2 x 3 x...x n =

     = n!

 

 

 

PAIRS ET IMPAIRS

 

Somme de n nombres successifs

Méthode adaptée aux quantités

n impair

 n pair

 

 

1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 + 8 + 9

= 45

 

S = 5 x 9 = 45

 

 

1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 + 8 + 9 + 10

= 55

 

S = (1 + 10) x 10 / 2 = 55

S = Milieu

x Quantité n de nombres

S = Somme extrémités

x Demi-quantité des nombres

 

*        Milieu ou moyenne = 5.

*        Calcul des écarts par rapport à la moyenne.
4 + 3 + 2 + 1 + 0 - 1 - 2 - 3 - 4 = 0

*        Soit  un écart nul par rapport à 9 fois la moyenne 5.

 

*        Somme des extrémités 1+ 10 = 11

*        Regroupement:
1+10  +  2+9  +  3+8  +  4+7  +  5+6

= 11    +   11   +    11  +   11   +  11

*        Soit 5 fois 11 = 55.

 

Illustration

Voir  Triangle rectangle / Rectangle

 

 

 

ÉCART CONSTANT – Progression arithmétique

 

Généralisation 

 

*      Les deux relations vues ci-dessus sont également valables pour des nombres successifs présentant toujours le même écart. Ce sont des progressions arithmétiques. La valeur de l'écart est appelée la raison de la progression.

 

S = Milieu

x Quantité n de nombres

S = Somme extrémités

x Demi-quantité des nombres

A = 3 + 6 + 9 + 12 + 15

Milieu = 9

Quantité = 5

A = 9 x 5 = 45

 

Image1065

A = 3 + 6 + 9 + 12 + 15

Extrémités = 3 et 15

Leur somme = 18

Demi quantité = 5 / 2

A = 18 x 5 / 2 = 45

Image1066

 

 

 

Progression arithmétique – Cas général

 

Formules générales

 

ARITHMÉTIQUE

Termes

Premier terme

U0 = a

     = a + 0 x r

Deuxième

U1 = a + r

     = a + 1 x r

Rang n

Un = a + (n – 1) r

     = b

Rang n + 1

Un+1 = a + n.r

 

ARITHMÉTIQUE

Raison

Somme

Général

r = U2 – U1

r = (b – a) / (n – 1)

S = (a + b) . n / 2

 

S = a.n +  ½  r.n (n – 1)

Cas des premiers nombres

(a = 1; b = n)

r = 1

Sn = n (n + 1) / 2

Cas des premiers nombres impairs

r = 2

Si = n²

 

Exemple

10, 13, 16, 19, 22

n = 5

a = 10; b = 21

r  = 13 – 10 = 3; r = (22 – 10) / 4 =12/4 = 3

S = (10 + 22) x 5 / 2 = 32 x 5 / 2 = 16 x 5 = 80

 

Nombres impairs successifs

1, 3, 5, 7, 9, 11
n = 6

a = 1; b = 11
r = 3 – 1 = 2

S = (1 + 11) x 6 / 2 = 12 x 3 = 36 = 6²

 

Calcul sans impliquer le dernier terme

 

*      Nous partons de la formule initiale donnant la somme:

S = (a + b) . n / 2

*      Or nous connaissons le nième terme:

b = a  + (n – 1) r

*      En remplaçant:

S = ½ (an + an + (n – 1)r n) = an + (n – 1)n r

 

S = a . n +  ½  r . n (n – 1)

 

Exemple:

10 + 20 + 30 + 40 + 50

S1 = (10 + 50) x 5/2 = 30 x 5 = 150

S2 = 10 x 5 + ½ x 10 x 5 x 4 = 50 + 100 = 150

 

Voir Somme des entiers, des impairs … / Vraie anecdote concernant Gauss

 

 

                                                                                                                           

PROPRIÉTÉS d'une progression arithmétique (PA)

*      Si on ajoute ou retranche une valeur fixe aux termes de la PA =>

 

 

La nouvelle suite de nombres est une PA.

*      Si on multiplie les termes de la PA ou si on divise (sauf par 0) =>

 

La nouvelle suite de nombres est une PA.

*      Si on ajoute les termes correspondants de deux PA =>

 

La nouvelle séquence de nombres est une PA

 

 

CURIOSITÉ

*      Aucune suite de quatre carrés n'est en progression arithmétique.

 

 

 

Suite

*    Progression géométrique

*    Carrés en progression arithmétique

*    Progressions Junior Diaporama

*    Nombres de Zeisel

*    Énigme de huit parcelles

Voir

*    Arithmétique – Glossaire

*    Calcul des carrés

*    Calcul mental

*    Carré magique 

*    Jeux

*    Logarithmes

*    Moyennes

*    Multiplications védiques

*    Nombres triangulaires

*    Suites

*    Théorie des nombres – Index

*    Dizaines des racines treizièmes

DicoNombre

*    Nombre 45

Cette page

http://villemin.gerard.free.fr/Calcul/ProgArit.htm